Demande demo Numero Vert

Les chiffres du e-commerce 2018

Les chiffres du e-commerce : ce qu’il faut retenir

La FEVAD, la fédération du e-commerce et de la vente à distance, a fait lors de son assemblée générale du 20 juin 2018, un état des lieux du e-commerce en France et en Europe. Son étude que vous pouvez télécharger ici, présente une cartographie de 8 pages dont voici les points principaux.

Le e-commerce : une activité en forte croissance

Le e-commerce en France a généré un chiffre d’affaires de plus de 80 Milliards d’euro. Avec exactement 81,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires, le e-commerce confirme la forte croissance du secteur avec une hausse de 14,3% des transactions en ligne par rapport à 2017.

37,5 millions d’e-acheteurs, ce qui représente 85,5% des internautes, ont acheté en ligne. Parmi ceux-ci, 12,1 millions l’ont fait depuis leur mobile, ce qui confirme que le m-commerce prend une place importante dans le secteur du e-commerce.

Cela va forcément inciter les e-commerçants à investir davantage dans le canal mobile via le développement d’applications, mais également à investir pour faciliter l’expérience sur site mobile depuis le navigateur.

Profil et comportement de l’acheteur en e-commerce

Selon les données fournies par la FEVAD, le profil de l’acheteur français des sites e-commerce est un homme (87,1%), d’âge entre 25 et 34 ans (93,8%), habitant la région parisiennne et est issu de la catégorie socio-professionnelle dite CSP+.

En ce qui concerne son comportement, le e-acheteur achète de plus en plus sur des sites de e-commerce, la fréquence d’achat augmente mais le panier moyen continue de chuter, subissant un léger recul de 5% pour atteindre 65,5 euros. .

En matière de paiement, la carte bancaire reste le standard indispensable. 85% des achats de produits ont été réglés via un paiement par carte bancaire.

Perspectives et évolution du e-commerce

Le e-commerce est un secteur très dynamique pour l’emploi. En 2017, 63% des sites ont augmenté leurs effectifs et 54% prévoient de le faire pour 2018.

L’évolution des stratégies vers des solutions omnicanal montre également leurs résultats : 33% des e-acheteurs (en % des e-acheteurs ayant utilisé la livraison en point relais ou en magasin) ont profité du retrait d’une commande dans un point relais ou un magasin pour acheter d’autres produits dans ce point relais ou ce magasin

Malgré la forte croissance continue, le secteur du e-commerce ne représente à ce jour que 8,5% du commerce de détail. Cela semble signifier que le secteur a encore de belles années devant. C’est pour cela que l’on voit beaucoup de site évoluer en ce qui concerne leur clientèle. Des sites e-commerce B2C élargissent leur portefeuille vers le B2B et inversement. Des sites e-commerce B2B s’attaquent au secteur du particulier.

Le e-commerce B2B

L’étude fait une part belle au e-commerce B2B. Le e-commerce B2B, représentant l’ensemble des transactions inter-entreprises, réalisées soit via des messages de type EDI soit via des sites web, représentent en 2015 14,5 % du chiffre d’affaires total réalisé par les entreprises de plus de 10 personnes. Soit une progression de près de 3 points de plus par rapport à 2011.

Selon le rapport de la FEVAD, cette progression de 3 points du e-commerce B2B,  provient pour une large partie au dynamisme des ventes via des sites web. Ces ventes représentent 100 milliards d’€ réalisées par les entreprises implantées en France

Vous avez des projets de développement de sites e-commerce, Akilaé peut répondre à vos besoins d’évolution au travers ses solutions CRM e-commerce et ERP e-commerce.

Laisser un commentaire